Choisir le site Internet de votre pays
Fermer

Egalité et citoyenneté : publication des entreprises discriminantes ?

Actualités
janvier 24, 2018

Le 27 janvier, la loi « Egalité et Citoyenneté » fête ses 1 an. Quelles sont les nouveautés ?

Le 27 janvier 2018, nous fêterons les un an de la loi « Egalité et Citoyenneté », loi qui oblige à la formation des chargés de recrutement à la lutte contre les discriminations à l’embauche.

Vous avez au moins 300 salariés ou êtes une entreprise dédiée au recrutement ?
Si oui, vous êtes soumis à l’obligation issue de la loi « Egalité et Citoyenneté », qui vous impose de former vos chargés de recrutement à la lutte contre les discriminations.

Nouvelles actions souhaitées par Emmanuel Macron :

Depuis le vote de cette loi, si la France a connu un changement de Président de la République, il n’en va pas de même sur les discriminations et leur persistance dans l’accès à l’emploi.

En effet, force est de constater que les discriminations à l’embauche perdurent.

C’est la raison pour laquelle, conformément à sa campagne, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron s’est emparé de ce sujet en mettant en place de nouvelles actions.

Il souhaite :

  • charger l’inspection du travail de « traquer » les discriminations à l’embauche
  • mener des opérations de testing

Le principe du testing est de soumettre à des entreprises des CV quasi-identiques, à l’exception de critères potentiellement discriminants, comme le nom ou l’adresse.

A la clé : des poursuites pénales pour les fautifs et une publication du nom des entreprises « les plus délinquantes ».

Ce process serait une application en France du principe américain du « name and shame » (nommer et blâmer).

Clairement, l’objectif est de dévoiler les noms des entreprises qui discriminent et qui renâclent à embaucher des salariés en raison de critères discriminants. L’exécutif veut mettre la pression sur les entreprises en publiant le nom de celles coupables de discrimination.

Pour rappel cette action de testing avait déjà été mise en œuvre en 2016 par le gouvernement de Manuel Valls. Les conclusions étaient déjà éloquentes : les candidats maghrébins étaient discriminés par 30% des grandes entreprises testées.

Dernièrement, le Medef a publié son 6ème baromètre de la perception de l’égalité des chances. Dans cette étude, certains points de vigilance ressortent, mais en tout état de cause, dans les points d’amélioration des entreprises dans la lutte contre les discriminations à l’embauche, l’un d’entre eux est la formation des chargés de recrutement

Formation au recrutement sans discrimination

Pour répondre à cette obligation et initier les premiers pas dans la mise en place d’une politique diversité, vous pouvez vous former dès à présent en distanciel sur votre smartphone ou sur votre PC.

Ayming et l’Afdas vous accompagnent pour former vos collaborateurs et répondre à vos obligations légales.

Vous découvrirez les 5 étapes du recrutement, qui peuvent être sources alternativement ou cumulativement de discrimination.

Voir les commentaires