Choisir le site Internet de votre pays
Fermer

Cartes carburant : un levier pour sécuriser votre flotte automobile

Accueil > Insights > Avis d'expert > Cartes carburant : un levier pour sécuriser votre flotte automobile
Avis d'expert
avril 7, 2020

Devenue incontournable dans les moyennes et grandes entreprises, la carte carburant permet au gestionnaire de flotte automobile de réduire les tâches administratives et de mieux suivre les dépenses de carburant. Aujourd’hui, la carte carburant est un levier pour sécuriser votre flotte automobile : maîtriser le risque Urssaf, intégrer une démarche RSE, favoriser les nouvelles mobilités…

Les cartes carburant : un marché devenu très concurrentiel

Le budget carburant est le second poste de coût dans le TCO* (coût de détention) des flottes automobiles. Par conséquent, de plus en plus de prestataires souhaitent proposer leurs services :

  • les pétroliers, prestataires historiques, qui privilégient les tailles de parcs plus importantes mais qui s’intéressent désormais aussi aux parcs des PME ou TPE
  • les enseignes de grande distribution qui s’ouvrent davantage aux plus petites flottes
  • et d’autres prestataires de services, tels qu’Edenred ou Sodexo, qui cherchent à développer leurs parts de marché dans ce secteur très compétitif.

Les acteurs de ce marché sont face à une concurrence plus rude et à des évolutions réglementaires, telles que la loi d’orientation des mobilités (LOM), plus contraignantes.

Ainsi, chaque acteur cherche à se différencier et à développer son offre en imaginant de nouveaux partenariats.

Et les besoins des gestionnaires de flotte automobile sont multiples :

Risque Urssaf, RSE*, nouvelles mobilités : aller plus loin grâce à la carte carburant

A l’origine, la carte carburant a pour but de faciliter la gestion des notes de frais et d’éviter au conducteur d’avancer ses frais de carburant. Aujourd’hui, la carte carburant permet bien d’autres avantages encore trop peu exploités par les utilisateurs.

Maîtriser les dépenses liées à l’utilisation du véhicule de fonction

En effet, les entreprises sont conscientes que cet outil est bénéfique dans l’encadrement des dépenses faites en carburant, parkings, péages, lavage ou en boutique. Mais elles ne vont pas plus loin.

Du point de vue du collaborateur, la carte peut être dissuasive de tout abus puisqu’un contrôle des reportings permet d’identifier facilement les comportements abusifs.

Sécuriser le risque Urssaf

Différents types de contrôle Urssaf sont possibles. Pour un premier pas vers la sécurisation face à ce risque Urssaf, il convient de savoir que les plateformes liées aux cartes carburant offrent la possibilité de paramétrer l’usage de la carte :

  • le nombre de prises par jour
  • le nombre de litres par prise
  • limitation des prises de carburant (en fonction de la motorisation du véhicule attribué)…

Ce paramétrage permet de piloter la dépense et de limiter les dérives.

C’est également un outil efficace pour veiller au respect de la car policy (politique voiture de l’entreprise) et en particulier, à l’utilisation du carburant à des fins personnelles. En effet, l’Urssaf contrôlant de plus en plus la bonne application des règles d’avantage en nature, il est devenu indispensable d’être vigilant et proactif dans ce domaine.

Une autre forme de contrôle : le boîtier de télématique

Initialement, il est un moyen utile dans l’analyse de l’usage des véhicules. Longtemps considéré comme un outil de localisation, il permet désormais, sans localiser les véhicules, d’obtenir des remontées d’informations fiables.

Celle-ci facilitent la gestion quotidienne du parc (suivi kilométriques, utilisation personnelle/professionnelle, …). Ces données, croisées avec celles des reportings de la carte carburant, permettent un contrôle approfondi des consommations de carburant et des kilomètres réalisés.

En parallèle, dans une démarche RSE*, les entreprises ont besoin d’une meilleure vision de leur impact environnemental et de leur responsabilité sociétale.

Ainsi, les cartes carburant, ou encore les outils de télématique, deviendront des aides à la décision indispensables grâce à des analyses, telles que des bilans carbone, mises à disposition de leurs clients.

La carte multi-services de demain s’adapte aux nouvelles mobilités

Face aux évolutions du marché, les prestataires réfléchissent au nouveau besoin des entreprises et de leurs collaborateurs afin d’adapter leur offre aux nouvelles mobilités.

L’objectif premier reste d’optimiser la digitalisation de cet outil en rendant accessible le suivi de la consommation via smartphone avant de voir arriver la voiture connectée.

Alors que les loueurs parlaient hier d’une offre de « mise à disposition de bien », il est question désormais de «mise à disposition d’un service».

Ceci reflète donc clairement l’évolution des besoins de mobilité professionnelle au sein des entreprises. Dans ce contexte, la mobilité partagée pourrait faire son apparition dans l’offre proposée par les prestataires. Autrement dit, la mise en place d’une plateforme donnant accès aux salariés à un catalogue de moyens de transports alternatifs : le vélo, le covoiturage ou l’autopartage.

*TCO : total cost of ownership. Il s’agit d’une estimation du coût total de possession d’une voiture.

*RSE : responsabilité sociétale de l’entreprise

Vous êtes gestionnaire d‘une flotte automobile et vous souhaitez être accompagné(e)  dans votre pilotage ? Contactez-nous pour être rappelé(e) par l’un de nos experts.

Contactez-nous

Voir les commentaires