Choisir le site Internet de votre pays
Fermer

5 European women – Shaping European business performance : l’histoire d’Anne Rigail

Accueil > Insights > Ayming Institute > 5 European women – Shaping European business performance : l’histoire d’Anne Rigail
Ayming Institute
octobre 8, 2019
3.5

Dans le second livre de l’Ayming Institute, Five European women, shaping european business performance, cinq dirigeantes européennes discutent et croisent leurs points de vue sur la place qu’occupent les femmes dans les grandes entreprises, à travers des expériences de vie sincères et factuelles.
Anne Rigail, nous partage sa vision qui l’a amenée à devenir la première Directrice Générale d’Air France.

Anne-Rigail-livre-5-european-women

Anne Rigail, Directrice Générale d’Air France

On ne donne pas les sièges aux femmes : elles les prennent. J’ai souvent eu le sentiment que le premier ennemi qu’une femme doit vaincre pour réussir est le stéréotype mental et les rôles que la société lui a enseignés.
Tweeter cette citation

Anne Rigail a étudié à l’Ecole des Mines, avant de rejoindre Air Inter. Lors de la fusion d’Air Inter et d’Air France, elle reste au sein du groupe en tant que Responsable du Service Clients de l’aéroport de Paris-Orly, puis Directrice des Liaisons Passagers et Bagages de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.
En 2009, elle est nommée Vice-Présidente des Opérations Terrestres à Paris-Charles-de-Gaulle, et en 2013, elle rejoint pour la première fois le Comité Exécutif d’Air France en tant que Directeur Général Adjoint en charge du personnel navigant.
En 2017, elle devient Directrice du Service Clients, en charge de l’expérience client, avant d’en devenir la Directrice Générale fin 2018.

Anne Rigail est la première femme à devenir Directrice Générale d’Air France.

women-1000x257px

Quels sont les points clés de son expérience et de sa vision  ?

1. La performance de l’entreprise : bien plus qu’une simple performance économique

De nos jours, la culture d’entreprise intègre de plus en plus les préoccupations sociales, sociétales et environnementales, qui sont toutes considérées comme des questions liées à la performance.
La définition même de la performance évolue, de même que les catégories de personnes par rapport auxquelles la « performance » est mesurée. En tant que chefs d’entreprise, vous devez désormais prendre en compte toutes les parties prenantes.
Cette approche holistique de la performance permettra, à terme, d’assurer que la performance économique soit délivrée de manière durable. A l’inverse, une approche basée sur le court terme ou uniquement axée sur le profit, peut paradoxalement menacer la survie de l’entreprise.

2. Changer la culture d’entreprise :

Comme la définition de la performance de l’entreprise change, notre culture d’entreprise va changer aussi.
Bien que la culture d’entreprise en Europe ne se soit pas complètement métamorphosée en une culture plus inclusive, elle évolue de plus en plus rapidement.
Mais les approches conceptuelles d’un changement de culture doivent se traduire par des changements concrets dans l’entreprise pour être efficaces, ce qui exige beaucoup d’efforts qui seront rentables à long terme.

3. « On ne donne pas les sièges aux femmes : elles les prennent »…

Souvent, le tout premier ennemi qu’une femme doit vaincre pour réussir est le stéréotype mental et les rôles sexuels que la société a appris à chacun de nous.
Mais une fois qu’une femme comprend qu’elle peut jongler avec une carrière réussie et sa vie de famille ou qu’elle peut faire ce travail pour lequel elle a postulé aussi bien que n’importe qui d’autre, une fois que les femmes se donnent la permission de réussir, il y a peu de choses qui peuvent se dresser sur leur chemin.
En outre, le passage d’une culture d’entreprise d’un style de leadership historiquement directif et autoritaire à une approche plus inclusive, s’aligne étroitement sur des valeurs traditionnellement perçues comme féminines, devenant plus générales et généralisées.


Couverture-Livre-5-women-Shaping-European-business-performanceL’ouvrage « Five European women, shaping european business performance » publié aux Editions Débats Publics aborde toutes les questions sur la féminisation des organes de direction:

  • Les femmes dirigent-elles vraiment autrement ?
  • Qu’apportent-elles à la performance des entreprises ?
  • Ont-elles les mêmes priorités et les mêmes méthodes que les hommes ?
  • Apportent-elles une nouvelle forme de management ?
  • Les femmes sont-elles des dirigeants comme les autres ?

Retrouvez ce livre sur Amazon

 

Ayming Institute est le laboratoire de réflexion et d’innovation du Groupe Ayming. Celui-ci rassemble, sous une même marque, l’ensemble des savoirs à haute valeur ajoutée produits par des experts pour penser la performance de demain, au service de l’ensemble des acteurs économiques et des stratégies d’entreprises.

Voir les commentaires