Choisir le site Internet de votre pays
Fermer

3 bonnes pratiques QVT pour gérer votre management hybride

Accueil > Insights > Actualités > 3 bonnes pratiques QVT pour gérer votre management hybride
Actualités
juin 14, 2021

Nous y sommes, le télétravail choisi remplace désormais le télétravail obligatoire depuis le 9 juin. Et le « travailler ensemble », thème de la Semaine de la QVT pour cette année, prend d’autant plus de sens. 
Comment renforcer votre management hybride ? Allier au mieux présentiel et distanciel pour vos équipes afin de les réengager ?
Notre experte vous délivre 3 bonnes pratiques QVT pour remettre l’humain au cœur de votre mode de travail. Qu’il soit ainsi distanciel ou présentiel.

Si concilier distance et proximité est physiquement impossible, les nouvelles technologies, visioconférences en tête, peuvent-elles complètement supprimer la distance ? Nous permettre de faire comme si nous étions tous réunis autour d’une même table ?

Plus d’un an après le premier confinement et la mise en place du télétravail accéléré, travailler à distance est effectivement possible. A la double condition :

  • d’avoir les bons outils pour le faire,
  • et les bons managers de proximité (ceux qui ont su mettre en place moins de process et plus de responsabilisation de la part de leurs salariés notamment).

Mais sur le versant des interactions interpersonnelles et du collectif de travail ces outils ne sont pas parvenus à endiguer un sentiment d’isolement croissant. Ce dernier allant souvent de pair avec un sentiment d’appartenance décroissant.

En cette semaine de la qualité de vie au travail (QVT), il est intéressant de nous concentrer sur cette « injonction quasi-paradoxale »[1] de maintenir de la proximité à distance. Si cela peut fonctionner sur l’aspect « collaboration de travail » stricto sensus, cela semble pêcher quant au besoin de proximité « physique » et aux besoins d’interactions sociales entre salariés.

Quelles bonnes pratiques QVT mettre en avant ? Nous vous en proposons trois :

1. Le photolangage

Le photolangage est un assemblage de photos ou dessins variés que l’on va utiliser pour faciliter la parole des collaborateurs sur un sujet donné.

Au démarrage d’une réunion d’équipe par exemple, le manager ou un collaborateur peut proposer à chacun de choisir une image avec, la consigne suivante : « choisissez l’image qui vous semble refléter votre état d’esprit actuel et expliquez-nous rapidement pourquoi vous avez choisi cette image ». La consigne peut même être plus générale, vague : « choisissez une image et dites-nous, si vous le souhaitez, pourquoi vous avez choisi cette image ».

Cette méthode aide les personnes à se livrer sur leur humeur du moment, leur température intérieure. On parle d’abord de l’image puis on glisse facilement à parler de soi et de ce que cette image nous amène à penser, à ressentir.

Le photolangage peut se pratiquer très facilement en distanciel comme en présentiel.

Téléchargez votre tableau de photolangage

2. Atelier collaboratif « post-it de reconnaissance »

Afin de développer la reconnaissance au sein des équipes, un « post it » est dédié à chaque personne de l’équipe. Chaque collaborateur écrit un qualificatif positif sur chacun de ses collègues. Ainsi tous se retrouvent avec un post-it de reconnaissance.

Là encore, cette pratique peut s’adapter au distanciel. La plupart des outils de visio-conférence ont la possibilité de partager des tableaux blancs, sur lequel il est possible de placer des post-it digitaux. Mais parfois cette fonctionnalité n’est pas connue.

Je vous invite donc à passer quelques minutes à la chercher afin de pouvoir ensuite généraliser cette pratique facilement et rapidement à distance.

Exemple d’atelier Post-it sur l’outil Teams

3. Revivre des moments de convivialité

La crise a éclipsé un temps les séminaires, pot de départ ou d’arrivée, et autres moments de partage. L’été qui arrive devrait permettre de remettre à l’honneur des moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel – moments qui étaient suspendus depuis fin octobre, parfois remplacés par des e-déjeuners qui n’ont hélas pas eu la saveur de déjeuners sur l’herbe…

Mais le protocole[2] sanitaire en entreprise, dans sa dernière version du 2 juin dernier, donne à nouveau la possibilité de mettre en place des temps de convivialité depuis le 9 juin (jusque 25 personnes).

Saisissons-nous de cette possibilité afin de remettre de l’humain dans le travail et du collectif dans nos équipes !

[1] Source : L’injonction quasi-paradoxale. Alexandre GUILLARD

[2] Extrait du Protocole national santé sécurité en entreprise : « les moments de convivialité réunissant notamment les salariés en présentiel dans le cadre professionnel peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières (port du masque, mesures d’aération/ventilation et règles de distanciation). Dans ce cadre, il est recommandé que ces moments de convivialité se tiennent dans des espaces extérieurs et ne réunissent pas plus de 25 personnes ».

Voir les commentaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *