Choisir le site Internet de votre pays
Fermer

Comment réussir la gestion d’un projet collaboratif de R&D ?

Accueil > Insights > Avis d'expert > Comment réussir la gestion d’un projet collaboratif de R&D ?
Avis d'expert
septembre 7, 2020

Pour réussir un projet collaboratif de R&D dans des environnements souvent complexes et en constante évolution, la clé du succès passe par une maîtrise de toutes les contraintes propres au projet et d’une méthodologie sans faille.

Coordonner un projet collaboratif de R&D est une opportunité quasi unique pour une société, un laboratoire public, une association et surtout pour le chef de projet désigné au sein de cette structure : visibilité, confiance, réseautage, développement de ses compétences managériales…

Cependant cette opportunité peut parfois s’avérer plus complexe que prévu, et parfois même douloureuse :

  • Respect des exigences du financeur,
  • Sécurisation de l’avancement du projet,
  • Communication et gouvernance entre partenaires,
  • Gestion des risques,
  • Atteinte des résultats et indicateurs de performance attendus, tout en assurant son rôle scientifique.

La gestion de projet collaboratif de R&D nécessite des méthodes éprouvées :

La gestion de projets repose sur des méthodes et des techniques qui permettent la réussite d’un projet au travers de la maîtrise des contraintes propres et uniques de ce projet (temps, budget, ressources).

Or la méthodologie de conduite de projet de R&D n’est pas nécessairement la compétence majeure des chefs de projets désignés au sein de l’organisation porteuse de l’initiative, les compétences scientifiques et techniques étant souvent le principal critère de décision.

D’autre part, la complexité intrinsèque des projets collaboratifs de R&D (par essence multidisciplinaires, multisectoriels, multiculturels, multi- organisations, et multi-gouvernances), associée à des exigences des financeurs en évolution constante, notamment pour transformer les résultats en innovations, accentue la nécessité de faire appel à des compétences professionnelles.

Quand la connaissance des dispositifs de financement et des enjeux collaboratifs d’un projet de R&D s’avère cruciale :

Etre accompagné par une société de conseil dont la connaissance à la fois des dispositifs de financement et de la gestion de projet de R&D et des aspects relatifs aux enjeux collaboratifs, est à la fois source de valeur ajoutée et de performance pour le projet, pour les partenaires et pour les financeurs.
Ayming accompagne des projets collaboratifs et met à disposition des chefs de projets et son expertise unique portant sur différentes dimensions :

La dimension technique du projet :

  • Mise à disposition de sa plateforme propriétaire de capitalisation de l’information : aymingsphere,
  • Utilisation de méthodes et d’outils de gestion professionnelle de projet (certification PMP®),
  • Déploiement de bases de données et d’outils d’analyse des écosystèmes scientifiques et marchés pour accélération les retombées du projet.

La dimension organisationnelle du projet collaboratif de R&D :

  • Animation de la gouvernance du projet : gestion des rôles et responsabilités,
  • Maîtrise des processus et procédures (environnement contractuel, qualité, données, risques),
  • Maîtrise des flux et du partage d’information,
  • Droits de propriété intellectuelle,
  • Pilotage des systèmes de décision et de « reporting ».

La dimension humaine et culturelle du fonctionnement en projet:

  • Facilitation de l’appropriation par les parties prenantes des méthodes et ambiance de travail nécessaires au mode de fonctionnement en projet,
  • Mise en place d’une communication efficace : valeurs du projet et comportements attendus, communication dans et autour du projet, pilotage de la dissémination et de l’exploitation des résultats, communication, networking, éléments de motivation et de cohésion, soutien des parties prenantes.

Les attentes de la Commission Européenne en matière de financement et management de projets collaboratifs de R&D évoluent constamment. Des outils et des méthodologies de gestion de l’innovation sont en mesure de seconder le coordinateur et le consortium dans  leurs rôles et leurs tâches au quotidien :

Voir les commentaires

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *